Origine du mot philatélie

La première apparition du terme philatélie remonte à novembre 1864, dans un article du "Collectionneur de timbres-poste", un "journal paraissant le 15 de chaque mois" édité par Arthur Maury. Cet article n'est pas signé, mais le numéro suivant de décembre signale que G. Herpin en est l'auteur.

Le rédacteur a construit ce néologisme à partir des racines de 2 mots grecs :

  • philos, ami ;
  • atélia, affranchissement.

La philatélie regroupe donc les amis des affranchissements, donc en particulier des timbres-poste.

 En fait, le terme atélia signifie plutôt franchise   qu'affranchissement, et philatélie veux donc dire exactement le contraire de ce qu'avait à l'esprit Herpin !

Un héléniste plus compétent aurait donc choisi telios, un mot plus juste que philatélie était donc philotélie. Philotélie a d'ailleurs été fermement défendu par les Grecs !

Donc, malgré une étymologie douteuse et un terme peu évocateur, le mot philatélie a eu un succès certain, y compris hors de nos frontières ! Il me paraît assez bien trouvé : La notion de collection des affranchissements est plus vaste que la collection des seuls timbres. Elle reflète en fait plus la réalité actuelle - où de nombreux philatélistes ne collectionnent pas les timbres - que la situation de l'époque !

[Philatélie - Philatéliste - PHILATELIE - philatélie]

Le mot philatélie n'a pas été accepté à l'origine, les autres prétendants étaient basés sur le mot timbre, ils étaient sans doute trop évocateurs !

  • Timbrologie : l'étude des timbres. Même si la démarche du philatéliste est parfois scientifique, ce terme est sans doute exagéré.
  • Timbromanie ou Timbromania : mania signifie en grec "folie", et aurait mieux désigné cette névrose qui fait accorder une importance démesurée et amène à payer très cher des petits morceaux de papier !
  • Timbrophilie : la "passion des timbres" était un bon candidat, l'usage en a décidé autrement.

Ces termes archaiques sont encore utilisés de nos jours, dans le nom

  • de journaux (L'Écho de la Timbrologie) ;
  • de sociétés philatéliques ;
  • de négociants en philatélie.

Le plus souvent les raisons sont historiques (l'usage du mot philatélie n'était pas encore fixé) ; mais parfois il existe une volonté de donner une impression de pérennité, ou de donner un nom parlant mais encore disponible : les négociants choisissent souvent comme raison sociale "nom" philatélie, où "nom" est le nom du marchand, de la ville ou du département.

logo riage1 106x106

Contact

Vous désirez des renseignements concernant le club son fonctionnement ou sur des expositions,contactez nous

Contact

Inscription à notre newsletter

S'abonner

merci de préciser votre mail
Recevoir
mail envoyé
© 2019 AS-WEB. Tous droits Réservés. Design parAS-WEB

Search